jeudi 13 juillet 2017

Randonnée autour du Lac de Michelbach

 
Balade facile de 13km ---3h de marche ---60m de dénivelé 
 
INFOS  Début de construction du barrage de Michelbach en 1979 (fin en 1982) 5e plus important barrage de France. Alimenté par la Doller, il assure le renouvellement de la nappe phréatique dans laquelle Mulhouse puise son eau potable. Une eau presque sans traitement. Des traitements aux ultraviolets remplacent le traitement au chlore. L'eau est vérifiée deux fois par semaine. Le lac a une superficie de 80ha.  Le lac est vidé tous les 10 ans. La digue fait 122m de haut.
 
Randonnée. Nous quittons  le village de Guewenheim  par la route de Thann (rectangle rouge-blanc-rouge), nous traversons  le canal Bian, puis la Doller. 


 Puis nous longeons d'anciens vergers. en passant par des champs  belle vue sur le Sudel, le Thannerhübel, le Rossberg, le village de Rammersmatt, le Grand Ballon. Nous traversons la petite digue et traversons le village de Michelbach 
Puis nous prenons le chemin qui traverse la forêt à gauche (rectangle bleu-blanc-bleu) qui donne sur la voie du chemin de fer touristique de la Doller (ancienne ligne de front 1914-18), nous la traversons puis nous  tournons à droite. 
Longeons le canal d'évacuation 
 Plus loin nous passons  sous le pont du chemin de fer et montons  quelques marches pour rejoindre le ballast. 
Poursuivons jusqu'au passage à niveau, après avoir franchi le pont en fer et longé la réserve des castors.....que nous n'avons pas vu....Nous suivons la D 466 sur 100m et nous entrons à nouveau dans une forêt bien sombre par un sentier. 
Nous débouchons sur l'aire du pipeline sud-européen, 
puis emprunter un passage parallèle à la voie ferrée. Nous passons au dessus du  Hahnenbach (affluent de la Doller, à sec en cette saison et habité par les castors) nous débouchons dans la zone industrielle. Après les bâtisses de la DDE, traversons la voie ferrée et pénétrons  dans la vaste forêt communale de Burnhaupt-le-Haut. 
Puis nous suivons  le disque bleu.  passons à la lisière des sapins. Rencontrons à droite un  beau chemin.
Un chemin de terre nous ramène vers Guewenheim à travers champs puis près du terrain de foot nous retournons à la civilisation, 
heureux de cette balade rafraichissante aux  paysages diversifiés et à la faune et flore nombreuse. 
Une belle journée très au calme, une température agréable, une balade pour tous . 

lundi 19 juin 2017

Randonnée au Lac du Forlet ( lac des truites)

Pour cause de canicule nous partons ce matin sur les hauteurs chercher de la fraicheur.
Direction le col de Wettstein (882m) en passant par Munster, des cigognes sont visibles dans les champs alentours. Il est 10h lorsque nous laissons la voiture sur l'air de stationnement. Il fait déjà chaud !
 Nous prenons le chemin qui mène au Lac du Forlet, lac le plus élevé des Vosges, entouré d'un large cirque glaciaire. Le début du chemin monte entre l'ombre de résineux et de myrtilliers. Il fait bon et l'odeur des résineux nous accompagne.
Le soleil exhale les odeurs de la terre. Les racines des arbres traversent le chemin et nous aident pour la montée.
On arrive sur le premier méplat qui nous ouvre une belle vue sur les montagnes. Quelques fleurs ponctuent de bleu et de jaune le tapis vert de l'herbe.
Nous continuons de monter et laissons  sur notre droite les "Hautes Huttes" groupe de maisons aux toits gris .
Au bout d'une heure  nous arrivons au lac où des pêcheurs espèrent à l'ombre des sapins.
Nous allons vers la ferme auberge pour prendre une collation sans oublier le fromage au kirsch ( sieskas ) spécialité laitière.
Le vent est agréable, mais le soleil tape fort et vers 13h nous partons pour le chemin du retour très ensoleillé. Avec un munster dans le sac à dos nous devons accélérer le pas ......
mais pas sans regarder les fleurs qui bordent le chemin
Il fait très chaud  tout le long du chemin,  les "Ombriers" sont recherchés !
Les vaches elles aussi prennent d’assaut l'abreuvoir.
Il est 14h 30 lorsque nous reprenons la voiture pour redescendre dans la vallée. C'est vraiment un beau lieu à voir ( on peut y monter en voiture ) et nous ne nous lassons pas de cette balade.

Nouvelles d'Alsace

Nous voilà à nouveau bien dans nos chaussures, oui le retour a été difficile, et aujourd'hui pour cause de canicule prévue nous partons sur les hauteurs Vosgiennes faire une marche vers le lac du Forlet.
Photos à venir

jeudi 15 juin 2017

Le blues du retour ....

Ne me demandez pas pourquoi, mais dès que je rentre, j'ai une envie presque irrépressible de repartir ailleurs ! Le décalage horaire m'a beaucoup fait dormir et a chamboulé mes journées. La chaleur aussi, car nous voilà avec des températures de 33° après avoir eu presque 3 mois d'hiver.
Les départs journaliers me manquent, marcher le nez en l'air me manque, les sons me manquent, le calme me manque, et le travail me manque. Le changement si brusque m'a presque mis dans un état de déprime, de "nonenvie"
Oui le calme, car c'est une évidence maintenant pour moi, la France est bruyante, les français sont bruyants. Les rues sont bruyantes de voitures, les tondeuses du samedi, même les sons qui m'étaient familiers me semble si bruyants .... et peut-être devenus inconnus.
Heureusement que d'autres projets sont en préparations et vont occuper mes journées.
En y réfléchissant, je me retrouve presque à l'arrêt, en standby, après 3 mois de journées intenses, remplies d'occupations, de rencontres, de découvertes, de mouvements.... donc sans être une spécialiste du fonctionnement humain, il me semble normal de se sentir un peu "en dehors"

lundi 5 juin 2017

Dernier dodo....avant le retour en France

Après un périple de 10.500km nous préparons nos sacs pour un retour prévu en Alsace le 7 juin.
Dans nos têtes c'est tout mélangé, on vit encore le moment et les souvenirs ne sont pas encore actifs. Notre dernière semaine se passe sous la pluie avec des températures automnales. Les Maringouins et les mouches noires en prime. On dirait un temps à rentrer à la maison.
Gilles a fait un peu de foresterie et a aidé Michel a Ramasser le bois. 
Le lac Arthur au dehors est tout troublé par la pluie et le feu prend dans la cheminée, un 6 juin ...........
Dans quelques jours nous parlerons du Canada au passé et parlerons d'une fin de semaine dans les Vosges (pour une marche dans une forêt de résineux).
Nous avons rencontré des personnes attachantes, observé d'autres comportements, souvent plus agréables qu'en France, car comment ne pas être agréablement surpris (oui nous avons vraiment été surpris !) d'entendre des clients des transports en commun dire merci en descendant, le chauffeur se donnant la peine de remercier et d'attendre avant de démarrer que tout le monde soit bien assis.
Des serveurs de restaurant vous saluant chaleureusement (et pas seulement pour le pourboire qui, lui, fait office de rémunération ici au Canada) et vous expliquant avec patience la carte et composition de vos assiettes, s'exclament les yeux étincelants  d'un "merveilleux" à chacun de vos choix. C'est sûr ils vont nous manquer, les "comment ça va bien" et les "bienvenue" aussi (qui est le "je vous en pris" ou le "de rien" Québécois) 
ne leur dites pas qu'ils ont un accent, ils parlent simplement Québecois !
Se voir proposer un règlement pour chaque convive lors d'un repas au restaurant, sans sentiment de lassitude de la part du serveur quel bonheur !
Après être resté bouche bée devant les énormes laveuses et sécheuses, appris à chaque fois à utiliser les différents systèmes de robinetteries des différentes sdb visitées, là,  aucune harmonisation...
Après avoir compris le système de taxes et de pourboires à entrer sur leur machine de paiement lors d'un passage au restau.
  1. le serveur note la somme (ex 100$)
  2. le client presse OK
  3. puis au bas de l'écran il y a $ ou %
  4. On choisi le pourboire en $ ou en pourcentage ( en moyenne 15%) =
  5. (ou on entre sur l'écran 15$ ou on entre 15%)
  6. Une fois fait son choix on presse OK
  7. la somme s'inscrit sur l'écran 115$
  8. on presse OK pour dire que l'on est d'accord 
  9. puis on entre notre code ****
  10. on presse OK 
  11. c'est payé 🙌 On est très heureux d'avoir réussit, il faut savoir que le pourboire est la majeure partie de la paye de l'employé, c'est donc une obligation de donner au moins 13% à 15% //10% si on est pas satisfait du service et 20% si on est riche ou très, très satisfait du service. 
Nous emporterons vos sourires, du sirop d'érable et du beurre d'érable aussi, pour nous souvenir et le beurre de cacahuètes aura désormais sa place sur la table du petit déjeuner. (Cela fait il cliché ?? non, le français avec sa baguette fait-il cliché?? non, je vais le matin chercher ma baguette et la plupart des Français aussi ....!!) ici il y a du café gratuit dans certains  supermarchés, de la soupe en libre service, et même si la baguette et le fromage ne font pas partie de chaque repas, le pain doré et les œufs béné de chez Cora m'ont ravis, il faut goûter à autre chose et pas chercher nos choses ....!
Nous ne sommes pas triste mais heureux du chemin parcouru .....
Nous manquera ....
La gentillesse et le respect des gens, les voitures qui s'arrêtent aux passages piétons, les jeunes qui se lèvent pour vous laisser la place. Les lacs, les épinettes, les érables, les lacs, les épinettes, les érables, les lacs, les épinettes, les érables.......la beauté de la neige et de l'hiver, les parties de Skip-Bo devant la cheminée, les hamburgers décadents, les tartes au sucre de Saint Donat, les guimauves géantes, les Reeses au beurre de Cacahuètes, les Rocheuses, Le Canadien, les voyages en train, le St Laurent, La route des Glaciers, le Rex Hôtel à Toronto, l'Airstream de Vancouver, l'île de Vancouver et le marché de Cedar. Et la fabuleuse ville de Seattle aux USA. 
J.Louis et sa famille, Klaus et Sonja, Isabelle et sa famille, Wran, Scott, Kim, JP, Ellen, Suzanne et Michel, France, Danielle, Gaëtan, tous les WWoofeurs, tous ceux croisés pour un instant ou pour des jours, tous les animaux à 4, et 2 pattes, nous penserons souvent à vous.
Demain nous quittons Notre Dame De La Merci et le lac Arthur.