Rétrospective CANADA

samedi 22 juillet 2017

Une Journée au Château..........

Non, nous ne sommes pas de sang bleu depuis hier, mais nous avons découvert un château, grâce à une randonnée qui nous a menée du Château du Landskron en France jusqu'à une auberge de jeunesse en Suisse.
à gauche La France et à droite La Suisse
 C'est lors de ce genre de promenade que l'on se rend compte de la proximité de la Suisse. Nous débutons à Leymen par une petite mise en jambe de 20 mn jusqu'aux ruines du Château.
Ce château date du début 13e, transformé par les Habsbourg et par la suite par Vauban. Détruit en partie à l'époque Napoléonienne, il a été racheté en 1983 par  l'association franco-suisse Pro-Lanskron. De tous les châteaux du Sundgau, c'est le seul encore debout, du fait de l'importance de sa garnison ( 200 hommes ) elle représentait un élément économique pour la région.
La tour est la partie la mieux conservée.
Les voûtes de l'entrée sont apaisantes et fraîches .
De longues et étroites ouvertures donnent sur l'extérieur.
Belle et lourde porte donnant dans la cour intérieure
Les pierres de Grès se chargent de lumière et passent du gris au beige.
La fragilité est palpable et il suffit de passer un doigt sur le Grès pour sentir la pierre s’effriter.
Il est encore tôt et les murs imposants n'ont pas encore eu le temps de se gorger de chaleur, ils sont encore frais au toucher et apportent une fraîcheur et une lumière douce. Le calme du lieu inspire la méditation.
On aperçoit  la Suisse juste devant
D'ailleurs le temps est venu de repartir vers l'église de Mariastein ( Notre dame de la Pierre ) qui se trouve en Suisse dans le Canton de Soleure.
Au bout d'une demi-heure nous voilà en Suisse.
Deuxième lieu de pèlerinage  le plus important de Suisse, l’église de Mariastein est marqué par une légende, un garçon tombé d'une falaise en est sortit indemne grâce à l'intervention de Marie. (1442)
de beaux arbres et un chemin de croix nous guide vers Mariastein.
Les blés viennent d'être coupés, le soleil aidant, les odeurs d'un été chaud montent du sol.
Nul besoin d'être croyant pour apprécier le lieu, les pèlerins viennent  du monde entier pour y trouver consolation et paix du cœur.
La révolution Française, le Kulturekampf et le régime Nazi firent émigrer les moines en France puis en Autriche et en Allemagne, pour revenir en 1971.
La peinture Néo-Baroque éclaire la façade de l'église (1930) et le grand Orgue Metzler (1978) impose sa majestueuse stature.
La couleur dominante blanche et les dessins colorés  lui confère une allure légère et fraîche .
Les Ex-Voto tout le long des murs de la galerie d'accès à la grotte.
 Détails de la première chapelle de Marie, le plafond en bois peint
Et tout en bas d'une volée de marches, la grotte.
Un office y est célébré par l'Abbé de la congrégation.
Nous continuons notre randonnée vers l'Auberge de Jeunesse de Mariastein-Rottberg que nous atteignons en 30mn. Imaginez une tour perdue dans une forêt sur les hauteurs, tout droit sortie d'un livre de contes avec ses chevaliers et ses princesses .
Datant de 1200, ouvert en tant qu'auberge depuis 1935, on peut facilement imaginer un séjour de rêve ici, surtout pour la jeunesse .
On croit rêver, ce bijoux incrusté dans une forêt dense est sûrement détentrice de nombreux secrets depuis maintenant fort, fort longtemps .........
Quelle belle journée ponctuée de surprises et découvertes. Merci encore à notre guide Gilbert pour  toutes ses explications.

jeudi 13 juillet 2017

Randonnée autour du Lac de Michelbach

 
Balade facile de 13km ---3h de marche ---60m de dénivelé 
 
INFOS  Début de construction du barrage de Michelbach en 1979 (fin en 1982) 5e plus important barrage de France. Alimenté par la Doller, il assure le renouvellement de la nappe phréatique dans laquelle Mulhouse puise son eau potable. Une eau presque sans traitement. Des traitements aux ultraviolets remplacent le traitement au chlore. L'eau est vérifiée deux fois par semaine. Le lac a une superficie de 80ha.  Le lac est vidé tous les 10 ans. La digue fait 122m de haut.
 
Randonnée. Nous quittons  le village de Guewenheim  par la route de Thann (rectangle rouge-blanc-rouge), nous traversons  le canal Bian, puis la Doller. 



 Puis nous longeons d'anciens vergers. en passant par des champs  belle vue sur le Sudel, le Thannerhübel, le Rossberg, le village de Rammersmatt, le Grand Ballon. Nous traversons la petite digue et traversons le village de Michelbach 
Puis nous prenons le chemin qui traverse la forêt à gauche (rectangle bleu-blanc-bleu) qui donne sur la voie du chemin de fer touristique de la Doller (ancienne ligne de front 1914-18), nous la traversons puis nous  tournons à droite. 
Longeons le canal d'évacuation 
 Plus loin nous passons  sous le pont du chemin de fer et montons  quelques marches pour rejoindre le ballast. 
Poursuivons jusqu'au passage à niveau, après avoir franchi le pont en fer et longé la réserve des castors.....que nous n'avons pas vu....Nous suivons la D 466 sur 100m et nous entrons à nouveau dans une forêt bien sombre par un sentier. 
Nous débouchons sur l'aire du pipeline sud-européen, 
puis emprunter un passage parallèle à la voie ferrée. Nous passons au dessus du  Hahnenbach (affluent de la Doller, à sec en cette saison et habité par les castors) nous débouchons dans la zone industrielle. Après les bâtisses de la DDE, traversons la voie ferrée et pénétrons  dans la vaste forêt communale de Burnhaupt-le-Haut. 
Puis nous suivons  le disque bleu.  passons à la lisière des sapins. Rencontrons à droite un  beau chemin.
Un chemin de terre nous ramène vers Guewenheim à travers champs puis près du terrain de foot nous retournons à la civilisation, 
heureux de cette balade rafraichissante aux  paysages diversifiés et à la faune et flore nombreuse. 
Une belle journée très au calme, une température agréable, une balade pour tous .