vendredi 28 avril 2017

Pause Café !

Notre voyage à travers l'Alberta prend fin demain avec notre départ pour Vernon ( En Colombie-Britannique ) où notre deuxième WWoofing nous attend .
Cela fait 50 jours que nous sommes partis d'Alsace ( en France ) pour débarquer à Montréal, avons parcouru environs 5000km par voie terrestre, en bus, en train, en voiture et à pieds. 
Nous nous sommes arrêtés au Québec, en Ontario, au Manitoba, en Alberta, et nous allons partir pour la Colombie-Britannique. Voilà pour les trajets. Maintenant je vais vous parler de bouffe...
Car lorsque l'on voyage, il faut se nourrir et dans un hôtel, ou une pension, ce n'est pas toujours facile. Pour l'instant ce qui me manque c'est :
- la baguette de chez mon boulanger ( même au bout de 6 semaines je n'arrive pas à me faire au pain de mie )
- l'expresso ( ici les tasses sont bien remplies et souvent offertes, mais hélas d'un breuvage insipide )
- la bonne cuisine sans trop de gras, de sucre, avec  moins de viande, et + de légumes.
- vous allez me dire, mais on ne trouve pas tout ça au Canada ?? si,  il y a des restaurants végan assez honorables, ou bien des restaurants hauts de gamme et on le trouve aussi chez les amis Québécois ou chez la famille Fleury ;-)) qui nous a adopté deux semaines. Mais si vous voulez aller au restaurant ( à prix modéré, car nous ne roulons pas sur l'or ) les produits proposés sont toujours avec " trop de ça ou trop de ci " et la qualité n'est pas souvent au rdv.
Même dans les magasins vous vous dites, tiens je vais juste acheter des yaourts et des fruits. Les yaourts ont une composition très spéciale et n'ont nullement le goût de chez nous ( trop de gras et une consistance ferme et gélatineuse )

 Parlons du petit-déjeuner, il y a souvent des œufs et du bacon ( bon, il n'y a  pas d'obligation d'en prendre ) des roulés à la cannelle ( frais si on est chanceux )  bien trop sucrés, du pain de mie ( + gras +sucre)
on vous propose aussi un cappuccino, vous vous dites chouette !! mais non ce n'est qu'un peu de café avec beaucoup de lait.....personne ne leurs a jamais appris à faire un vrai cappuccino ..?? non mais !
et puis les Hortons et autres Starbuck, je n'ai toujours pas compris l’engouement que suscite ces vendeurs de café.
Ah ! je crois bien que je commence à avoir le mal de mon frigo et de ma cuisine. J'ai pu cuisiner à Edmonton lorsqu'on avait loué un appartement, dans ce cas c'est mieux.
Voici tout de même quelques adresses que nous avons beaucoup aimées : ( Pour ceux qui seraient perdus de ce côté de l'Atlantique. )
Pour ceux qui sont en manque de Pasta:
  - La Spaguetti Factory, que vous trouverez dans beaucoup de villes au Canada. On vous proposera toujours une soupe ou une salade compris dans le prix. Des prix très abordables et un service agréable.
Pour ceux qui manque de caféine :
- Le Hot Black Café : 245 Queen St. West Totonto (On) Un cappuccino parfait!!
- Le Mountain Mercato : 102-817 Main Street Canmore ( AB) dans la Vallée de la Bow
Ce n'est pas qu'un café, mais une épicerie fine avec des produits d'exceptions de toute l'Europe et du Canada, vous trouverez du sirop d’Érable vieilli en fûts de Chêne de Bourbon ( de marque Noble ), de l'huile d'olive ( même de l'huile d'olive fumée ) des sardines, des olives, du pain, du fromage etc.....et..................................................le meilleur café des 60 derniers jours que j'ai dégusté. Des grains du Kenya avec l'acidité et le fruité en bouche, de l'épaisseur et de la tenue et à 3$ la tasse ! j'en aurais presque repris un deuxième ! que du bonheur. J'avais ce jour là trouvé mon petit plaisir. ( et oui parfois il en faut peu ! )
 comme quoi parfois il suffit de suivre les indications.
L'accueil est à la hauteur de la gamme des produits,  alors ne boudez pas votre plaisir et je suis sûr que vous allez tomber sous le charme vous aussi. Pour y petit-déjeuner, ou luncher. La déco est sympa. Journaux et lectures en tout genre combleront vos moments de détentes.
Pour manger quelque chose d’inhabituel comme de l'alligator ...dans un lieu atypique et convivial je vous convie au Touloulous à Banff.
- Le Touloulous : 204 Caribou Street Banff ( AB ) Vous pourrez y manger de l'Alligator, de la cuisine Cajun, comme ils disent, un peu de Louisiane, un peu de Canadien et un peu d'Américain.
Du pain de Maïs, des Hushpuppies, du Catfish, des fruits de mer et bien sûr pour les inconditionnels du burger et des pizza
 Pour nous ça a été de l'Alligator ( consistance entre la Lotte et le Calamar ) sauce relevée ..bon !
Voici pour ces " miscellanées"  de bouffe. Je vous raconterai nos prochaines découvertes culinaires chez nos prochains hôtes....
Petite réflexion du jour : je comprends mieux l'engouement qu'ont les visiteurs de la France pour la bouffe, je crois que je ne m'étais pas encore rendue compte ! qu'est-ce qu'on mange bien en France ! mais ça c'est un autre débat, pour une autre fois. 😉

mercredi 26 avril 2017

La Vallée de la Bow

Le lac Johnson
Nous sommes toujours en Alberta et découvrons la Vallée de la Bow, une vallée  de faible altitude qui longe la rivière Bow. Très propice à la vie faunique de part son fort ensoleillement et son abondance en eau. Les lacs et les montagnes se partagent la beauté des lieux. D'ailleurs nous avons croisé des Mouflons d'Amérique qui ne se sentaient pas du tout effrayés à notre vue. Il y a aussi des traces qui sont visibles dans la neige.
Des traces fraîches dans la neige .?????
Et des Mouflons d'Amérique pas très farouches ( mais il faut rester à distance pour ne pas gêner leur progression --ce que ne font pas toutes les personnes ù%$$$°°° )
Elles fouillent et grattent la neige pour récupérer un peu de mousse et d'herbe
Le lac Minnewanka se découvre dans toute sa blancheur après un tournant .
Et un dernier arrêt au Two Twin Lake
Notre journée se termine ici, nous repartons pour Banff, la journée a été belle malgré le temps en partie couvert et froid .

En Route vers Banff

Ce matin le glacier nous dit vraiment au revoir, il a neigé 20cm dans la nuit et il est quasiment invisible, il ressemble à de la brume pure. Nous devons prendre la route ( 188km avec le temps ça ne m'enchante pas plus que ça ) nous allons attendre 10h pour voir si le temps se lève.
Les machines se mettent en marche.
Nous  quittons le Columbia Icefield et reprenons la 93 (promenade des glaciers) direction La Vallée de la Bow et Banff. La route est dégagée mais la neige recommence à tomber à gros flocons .
un dernier adieu au glacier
 La route est dans l'ensemble dégagée, nous roulons tout de même à 70km/h.
Nous ne pourrons pas aller voir le lac Peyto ( qui n'est beau que lorsque la glace et la neige ont disparu. ) et les routes secondaires ne sont pas dégagées. Mais les montagnes si majestueuses dont nous sommes entourés nous donnent  le tournis. Chaque tournant nous en fait réapparaitre d'autres.
Le paysage est gelé dans sa beauté jusqu'à ce que la chaleur va lui redonner vie dans quelques semaines .
La rivière Saskatchéwan Nord prend sa source au glacier Columbia, et la partie qui sillonne entre les rocheuses est restée pendant des millénaires le terrain de chasse et de villégiateur des autochtones. Bien avant l'arrivée des européens au 19e s. Aujourd'hui elle coule dans un panorama exceptionnel qui en a fait un lieu d'activités d'été . Elle a été désignée rivière du patrimoine Canadien.
On imagine très bien la vie à l'époque qui se déroulait autour des Tipis près de cette rivière.
 Nous prenons la route en longeant la rivière Bow qui coule dans la formidable vallée de la Bow .
Arrivée à Banff, ville fondée en 1883 par deux employés Canadiens de la Pacific Railway. Ils cherchaient de l'or et ils ont trouvé des sources d'eaux chaudes. En 1885 l'état a décidé de protéger la vie sauvage  et de créer le premier parc national .
C'est aujourd'hui un lieu touristique dans un bel écrin qui permet de sillonner aux alentours pour découvrir la nature préservée et d'utiliser les infrastructures mis à dispositions pour passer du temps en hiver ( pour les sports d'hiver ) et en été pour les randonnées ( et tous les sports et loisirs d'eau) .Toutes les saisons sont propices pour se délasser dans les sources d'eaux chaudes.
 Notre arrivée sous les gros flocons.......
On chauffe au bois sur les terrasses.

mardi 25 avril 2017

Le Glacier Athabasca

Ce matin nous avons fait une ballade sur le glacier devant notre fenêtre ( à 1000m environ )
Nous avons fait ce qu'ils appellent "Le glacier Aventure" --(140€ à deux ) = marche sur le glacier et marche sur une plate forme en verre à 280m de haut sur le vide. 
Nous avons pris le bus devant l'hôtel où nous logeons et qui nous a conduis au départ du Ice Explorer.
 5km plus tard  le paysage ci-dessus nous y attendait, la ballade d'une durée de 1h30 nous a permis de voir d'un peu plus près ce paysage magique.
Droit devant le glacier Athabasca, (6km² sur 6,5km de long à 2700m à la tête --2200m là où nous étions ) le plus grand des glaciers qui forment Le Champs de Glace Columbia (Icefied Columbia)
Notre monstre qui nous a fait descendre une pente de 35%

Le glacier Androméda (à côté du mont du même nom 3450m) un de mes préférés
Nous étions les premiers ce matin et voilà déjà les autres bus qui arrivent
Petite explication : le glacier (découvert en 1898) se couvre d'environ 7m de neige en hiver (c'est pour ça que la route 93 est fermée à cette période) et là, la couche en ce mois d'avril est encore au moins de 1m. Donc il faut imaginer la langue du glacier qui roule vers vous entre les deux monts rocheux qui se trouvent à droite et à gauche de la photo ci-dessus. Depuis 150 ans  il s'est rétracté de 1km5 et recule de 5m chaque année. Le réchauffement climatique signe l'arrêt de mort du glacier. La glace a une épaisseur de 350m pour la partie la plus épaisse et 230m sur la partie où nous avons marché. En hiver il est très dangereux de marcher sur le glacier enneigé car il peut y avoir des crevasses. La beauté vient de la blancheur et de la lumière qui change suivant les nuages qui passent, et qui forment des ombres sur la neige et la glace.
écoulement du lac Sunwapta ( sur la gauche de la route 93 -devant le glacier ) 
 Après avoir diminué d'une 100taine de mètres annuellement dans les années soixante, il ne diminuerait plus que de quelques mètres par an. (d'après R. Kudera) L'espoir reste permis.
 L'eau du glacier alimente 3 océans ( Arctique-Pacifique-Atlantique )
La crème solaire était de rigueur